Lipaonline

Menu

Scoop.it vs. Google +, quand la curation rencontre le réseau social

Scoop.it est un outil de curation (même si ce terme me rappelle un peu trop les corvées pendant mon service militaire ;)…

Il permet de partager ce que l’on trouve intéressant sur Internet, et parfois ses propres articles (car il arrive de s’ auto-trouver intéressant ;).

Hors, le partage, c’est justement l’essence même des réseaux sociaux, comme Google Plus ! Quand on sait l’importance grandissante que va prendre ce réseau made in Google, pourquoi ne pas profiter d’un outil qui peut faire à la fois de la curation et améliorer votre référencement ?

Communauté Google+

Votre compte Google vous donne accès à toute la galaxie des services de cette société, Gmail, Drive, Analytics, Adsense… et Google+.

Avec votre profil Google+, vous allez pouvoir « signer » vos écrits sur Internet, sur vos sites mais aussi chez les autres (pour des articles et commentaires), et comme sur tout réseau social, partager, « plusser » (la version Google+ du « liker » de Facebook).

Mais ce n’est pas tout, sur Google+ vous avez la possibilité de créer des pages pour votre site, votre entreprise, votre association… et des communauté, l’équivalent des groupes sur Facebook.

Quel type de communauté choisir ?

Il existe 5 types de communauté, chacune adaptée à des besoins particuliers, donnant des droits d’accès différents:

– Publique sans modération :

  • Accès : Tout le monde peut voir les posts, et s’inscrire.
  • Moteur de recherche : Votre communauté et ses posts sont référencés dans les moteurs de recherche.
  • Utilisation : Pour rester connecté avec vos clients, pour votre association, votre club, pour discuter de vos passions…

– Publique avec modération :

  • Accès : Tout le monde peut voir les posts, tout le monde peut faire une demande d’inscription.
  • Moteur de recherche : Votre communauté et ses posts sont référencés dans les moteurs de recherche.
  • Utilisation : Pour votre association, votre club, permet de limiter l’interaction aux seuls membres de votre communauté « réelle »

– Privée avec modération :

  • Accès : Seuls les membres peuvent voir les posts, tout le monde peut faire une demande d’inscription.
  • Moteur de recherche : Votre communauté (sans ses posts) est référencée dans les moteurs de recherche.
  • Utilisation : Pour votre association, votre club, permet de limiter l’accès aux seuls membres de votre communauté « réelle »

– Privée sur invitation :

  • Accès : Seuls les membres peuvent voir les posts, seuls les invités peuvent s’inscrire.
  • Moteur de recherche : Votre communauté n’est pas référencée dans les moteurs de recherche.
  • Utilisation : Pour votre association, votre club, permet de limiter l’accès aux seuls membres de votre communauté « réelle »

– Privée « Google App » :

Dernière née des communautés (novembre 2013), elles permettent de limiter l’accès à un domaine Google Apps for Business. Intéressant si votre entreprise utilise déjà les produits Google.

Mon utilisation

J’ai d’abord créé un communauté privée pour moi uniquement, où je mets mes partages, une sorte de service de bookmark, où je peut trier par thème, « à lire plus tard ».. etc…

Puis, je me suis dit que c’est dommage de ne pas partager avec d’autres… j’ai alors créé une deuxième, mais cette fois publique avec modération (pour éviter des spammers en tout genre..).

Pour mes projets à venir (et présent), je vais aussi créer d’autres communautés privées, limitées aux seuls intervenants du projet ( designer, client, beta-testeurs…).

Et bien sur des communautés publiques lorsque cela sera utile pour le site, client.

Et les pages Google+ ?

Sur Facebook, on peut facilement partager sur son mur, mais aussi sur une page… ce qui n’est pas le cas sur Google+ (enfin pas pour l’instant).

Pour contourner ce problème, il vous suffit de créer une communauté privée, y inviter votre page, ensuite il vous suffira de partager dans votre communauté privée, vous connecter à votre page, et repartager sur celle-ci 🙂

Et vous ? Comment utilisez-vous Google Plus ?

Pensez-vous que c’est un bon outil pour la curation ?


Laisser un commentaire